Déroulement d'un prélèvement sanguin

Présentation des différentes étapes d'un prélèvement sanguin, de l'arrivée du patient à l'identification des tubes prélevés:

1) Étape préliminaire

  • Pré-étudier le dossier avant d'appeler le patient dans la salle afin de relever les éventuelles erreurs d'enregistrement.
  • Appeler le patient par son nom et son prénom bien distinctement.
  • Installer confortablement le patient dans le fauteuil.

Même si la ponction est une opération de routine pour le préleveur, le malade peut y voir une expérience nouvelle. Il peut appréhender la procédure et être inquiet. Il faut aider le malade à se détendre, l'aborder avec égards et gentillesse, démystifier la ponction veineuse en devançant sa crainte et le mettre en confiance en répondant à ses questions. Souvent le patient a une préférence sur le point de ponction; se positionner de façon à gêner le moins possible son confort.



Faire décliner l'identité exacte au patient:

  • M.,Mme, Nom, Prénom, nom de naissance
  • Date de naissance
  • Adresse et numéro(s) de téléphone où on peut le joindre
  • Vérifier avec le patient l'enregistrement du dossier:
  • Médecin prescripteur
  • Analyses correspondant à la prescription
  • Annotations (à poster, à faxer, urgence...)

S'assurer que le patient soit dans les bonnes conditions pour effectuer le prélèvement et compléter la fiche de suivi avec les informations nécessaires : renseignements cliniques, traitement en cours, poids, fumeur, posologie, heure de prélèvement, heure de la dernière prise de médicament...

 

Si le patient vient pour un dosage de médicament ou un suivi de traitement : recueillir le plus de renseignements possible comme le nom du médicament, si la posologie a changé, s'il y a des effets secondaires, arrêt ou reprise du traitement suite à une intervention.

 

POUR LE CAS PARTICULIER DES GROUPES SANGUINS

  • Vérifier toute l'identité : nom + prénom + civilité + date de naissance (identité des papiers officiels si différente de la Sécurité sociale).
  • Si le patient ne parle pas français, les secrétaires annotent qu'elles ont vérifié et enregistré l'identité d'après une pièce officielle avec photo.
  • Si, lors de la déclinaison de son identité, il y a une erreur de transcription sur le dossier patient, faire changer immédiatement avant le prise de sang et rééditer une nouvelle fiche individuelle. Demander à la secrétaire d'envoyer un fax rectificatif au plateau technique.
  • Grossesse ? D.D.R ? 1er bébé ?
  • Opération ?
  • Y a-t-il eu une transfusion sanguine dans les 4 mois qui précèdent le prélèvement?
  • Injection Anti D. ?
  • Reporter l'ensemble des informations sur la fiche individuelle.


N'annoter l'identité sur le tube qu'une fois le prélèvement effectué. JAMAIS AVANT !

 

À chaque modification d'identité impliquant un dossier avec des analyses envoyées sur le plateau technique et connectées à des concentrateurs (BYG, MPL, ITM...), le laboratoire expéditeur doit faxer au plateau technique l'information de la modification d'identité, ou l'ajout d'analyse sur le formulaire F-5-019 Formulaire navette de demande d'ajout d'examen ou de modification d'identité.

 

 

2) Technique de prélèvement

a) Prélèvement sanguin
Cas général

  • Il est recommandé de porter des gants, à changer entre chaque patient (FT-3-022 Utilisation des gants). À défaut, se laver les mains ou les désinfecter avec le gel hydroalcoolique disponible en salle de prélèvement. FT-3-009 Hygiène des mains. Réaliser cet acte devant le patient pour rendre visible l'application des règles d'hygiène.
  • Avoir les mains propres, sans bijoux, vernis aux ongles, faux ongles. Attacher les cheveux longs.
  • Préparer, à la vue du patient, le matériel de prélèvement et les tubes de recueil, en fonction des examens demandés ; la liste des tubes à utiliser en fonction des analyses prescrites est disponible en salle de prélèvement. FT-4-017 Choix des tubes de prélèvement.

NE PAS ÉTIQUETER LES TUBES AVANT DE RÉALISER LE PRÉLÈVEMENT.

Ordre de prélèvement des tubes à respecter :

  • 1. Hémoculture
  • 2. Coagulation*
  • 3. Sérum avec ou sans gel
  • 4. Héparine avec ou sans gel
  • 5. EDTA
  • 6. Glucose
  • 7. Autres

* Ne jamais prélever en premier.

Remarque 1 : Dans le cas où l’hémoculture n’est pas demandée, Greiner Bio One recommande un tube neutre (sans additif).

Remarque 2 : Cet ordre a pour but d'éviter des résultats erronés dus à une contamination entre les additifs de tube.

 

 

  • Poser le garrot, le maintenir serré par une boucle qui sera facilement défaite d’une seule main. Poser ce dernier de préférence sur la manche du patient. Le garrot ne doit être ni trop serré ni maintenu trop longtemps (moins de 1 minute, moins de 3 minutes : non conforme pour les prélèvements d'hémostase). Pour les examens comme les K+ ou la coagulation essayer de prélever le plus possible sans garrot.
  • Repérer les veines du patient par palpation pour choisir le meilleur point de ponction
  • Désinfecter le site à piquer à l’aide d’un coton hydrophile imbibé d’antiseptique (alcool à 70°, Dakin, Bétadine). On désinfecte l’endroit ou sera réalisé le prélèvement en frottant de bas en haut (pour ne pas ramener de souillures sur la partie désinfectée).
              1. Cas des nourrissons : proscrire l'alcool, seul le Dakin est autorisé.
              2. Ne plus y porter les doigts.
              3. Dans le cas d’une hémoculture, tous les flacons ainsi que les doigts du préleveur doivent être soigneusement désinfectés (Bétadine, Alcool Iodé) et le préleveur doit impérativement porter des gants à usage unique.
  • Placer le bras du patient en position basse, avec le poing serré.
  • Ne décapuchonner l’aiguille qu’au dernier moment : Utilisation d’aiguilles stériles à usage unique obligatoire.
  • Stabiliser le bras d’une main et tenir le matériel de prélèvement de l’autre.
  1. Piquer dans le sens de la veine, de préférence avec le Système de prélèvement sous vide.
  2. Dispositif de prélèvement sous vide : l’aiguille doit former avec le bras un angle de 30 °, dès que l’aiguille est en place enfoncer le tube au fond du corps porte-tube, de façon à percer le bouchon. Le sang afflue dans le tube si l’aiguille est bien placée.
  3. Pour retirer le tube rempli, il convient d’exercer une contre-pression du pouce sur l’une des ailettes du corps. Cela évite un déplacement de l’aiguille et facilite le retrait du tube.
  4. Seringue : tenir la seringue dans la main droite (ou gauche selon la main directrice), l’embase appuyée contre le bout de l’index droit ; placer l’aiguille le biseau vers le haut ; l’enfoncer au centre de la veine ; de la main gauche, tirer légèrement le piston de la seringue, dans laquelle le sang doit apparaître. Continuer à tirer lentement le piston pour remplir la seringue de sang jusqu’à obtention du volume nécessaire. Le sang est injecté dans les tubes nécessaires aux analyses.
  • Faire desserrer le poing du patient.
  • Défaire le garrot.
  • Avant d'enlever l'aiguille mettre un coton ou une compresse propre sur le point de ponction. Ôter l'aiguille et appuyer ou faire appuyer sur le coton.
  • Maintenir une pression ferme pendant quelques minutes.
  1. N.B. Après la ponction, ne pas faire plier le bras du patient sur le coton : risque d’hématome. Lui montrer comment assurer une contention convenable : pouce sur le coton et le reste de la main au-dessous du coude.
  • Mélanger par retournement les tubes, notamment ceux contenant des anticoagulants.
  • Identifier chaque tube à l’aide des étiquettes codes à barre
  1. Cas particulier des groupes sanguins : chaque tube doit comporter les nom, prénom, nom de naissance, date de naissance et sexe manuscrits, et l'étiquette code-barre ne doit pas dissimuler l'ensemble de ces informations.
  2. Cas particulier des domiciles : les nom, prénom et date de naissance pour tous les autres prélèvements sont inscrits sur tous les tubes prélevés, de façon à être lisibles une fois l'étiquette code-barre collée au retour au laboratoire.
  • Inscrire l'heure de prélèvement et ses initiales sur la fiche individuelle (si le laboratoire n'est pas équipé de l'acquittement électronique de l'heure et nom du préleveur)
  • Mettre un pansement.
  • Jeter tout le matériel souillé dans les poubelles appropriées (cf PR-6-002 Elimination des déchets)).Laisser la salle propre et bien rangée pour accueillir le patient suivant.

 

Cas du prélèvement pour Hémocultures

  • Pour ce type d’analyse, le préleveur utilise des flacons VITAL : un pour le prélèvement aérobie (AER) et un pour le prélèvement anaérobie (ANA).
  • Installer le patient en salle de prélèvement
  • Prendre tous les renseignements nécessaires : frissons, température, retour de voyage, etc.
  • Utiliser une paire de gants à usage unique.
  • Repérer le point de prélèvement et désinfecter selon la procédure classique avec un désinfectant puissant (Bétadine, alcool iodé, etc.)
  • Utiliser un autre tampon désinfectant pour désinfecter les bouchons des 2 tubes après avoir enlevé la capsule de protection
  • Ponctionner la veine avec le microperfuseur à ailettes adéquat. Bien le bloquer sur le bras du sujet avec un adhésif.
  • Passer en premier le flacon AERO, qui aspire 10 ml automatiquement, puis le flacon ANA.
  1. En cas de prélèvement à la seringue, 20ml de sang sont prélevés puis répartis dans les 2 tubes : VITAL AER et VITAL ANA.
  • A la fin du prélèvement, retirer le flacon avant de retirer le perfuseur (ne pas y faire entrer d’air), apposer un pansement, assurer la contention.
  • Pendant le temps de contention, désinfecter à nouveau les flacons et repositionner les capsules de protection sur les flacons.
  • Identifier les tubes et noter également la date et l’heure du prélèvement ainsi que la température du patient au moment du prélèvement.
  1. Remarque : Après la ponction, le bras du patient ne doit pas être plié sur le coton afin d’éviter la formation d’un hématome.


Prélèvements capillaires

  • A la pulpe du doigt
  1. Eviter les régions infectées, comportant des cicatrices ou présentant un œdème.
  2. Désinfecter le doigt avec un antiseptique.
  3. Laisser évaporer ou essuyer avec un coton stérile
  4. Piquer franchement le bout du doigt avec un vaccinostyle à usage unique
  5. Le sang doit couler spontanément sans exercer de pression
  6. Essuyer la première goutte avec un coton sec
  7. Prélever les gouttes suivantes soit avec des microtubes (secs ou héparinés) soit étaler sur des lames
  8. Éviter tout début de coagulation
  9. Essuyer avec de l’alcool à 70°C



Remarques

  • Les prélèvements sont identifiés en salle de prélèvement directement après le prélèvement et acheminés en technique dans une boîte fermée.
  • Si l'identité du préleveur sur la fiche individuelle ne correspond pas, le préleveur y met ses initiales pour modification par les secrétaires.
  • Les déchets des salles de prélèvement sont gérés selon la procédure PR-6-002 Élimination des déchets.